mercredi 11 décembre 2013

Le Monde à l'Envers

Le pillage des fonds marins validé par le Parlement Européen,
Le nucléaire subventionné malgré son obsolescence et le danger qu'il représente,
La stigmatisation des Roms, des Noirs, des Arabes, des Roux, des Gros,
L'inégalité de droits entre homos et hétéros, entre hommes et femmes,
La crise pour rembourser les intérêts des banques, faire tourner la bourse,
La fin de la neutralité du Net, discrètement, assurément,
Les expulsions toujours plus nombreuses, programmées, appliquées,
La mainmise des grands exploitants occidentaux sur les ressources naturelles du Sud,
Les prisons surpeuplées sans moyens de contrôle, de réinsertion, de résilience,
Les conditions d'élevage des animaux, les émissions de gaz à effet de serre qui suivent,
Le sexisme commun et quotidien, à la télévision et dans les médias en général,
La peine de mort pour Homosexualité ou Athéisme appliquée encore pas si loin,
Le taux de chômage qui augmente toujours, sauf en cas de radiation massive,
L'attente d'une croissance qui ne viendra jamais et le déni d'alternative de nos dirigeants,
Les perturbateurs endocriniens partout tout le temps, les additifs, les addictifs,
Le descenseur social, les intellos-précaires, la précarité intellectuelle,
l’Échec de l’Éducation Nationale, la souffrance des élèves, la dépression des éducateurs,

Il y a tant de pétitions à signer, tant de manifs à faire, tant de sujets qui nous touchent directement et pour lesquels nous devrions nous battre et pourtant rien ne se passe, rien ne bouge, on fait les courses de Noël et on rentre au chaud, abrutis par nos journées de boulot et nos tâches quotidiennes.



Ce constat en regardant ma rétrospective 2013 selon Facebook : mon mur est une source d'inspiration pour quelqu'un à qui il manque un peu de courage pour passer à l'acte.

Pourtant me morfondre ce n'est pas mon truc, j'adore me marrer, ce n'est pas pour rien que j'ai choisi le mec le plus fun du monde !

J'ai envie de croire que personne n'est naïf ici, et que ceux qui nous dirigent sentent que nous les avons démasqués.
J'ai envie de croire qu'il va se passer quelque chose. Les médias sociaux nous ont permis de faire circuler l'information et l'indignation.

Alors ?

2 commentaires:

temps a dit…

Et pendant ce temps, le feuille vole, vole et virevolte poussée par le vent.
Même enfermé dans le noir, l'homme trouve sa liberté dans son imagination.

Cordialement

Edith a dit…

L'imagination est un truc formidable et salvateur, je suis bien d'accord. Une respiration, une échappée belle, pour reprendre un peu de courage avant d'affronter le concret...